© 2019 Inhale-LeBlog

Inhale-LeBlog est un blog d'inspirations et de découvertes déco co écrit par l'équipe d'Inhale l'Agence.

Contactez nous

Annabel Briens

20.9.2017

Aujourd'hui j'inaugure notre rubrique Portrait. C'est probablement la rubrique qui me tient le plus à coeur puisqu'elle me permet de vous faire découvrir ceux qui me touchent par leur talent. 

 

Depuis toujours je vis au milieu d'objets façonnés par les mains de personnes talentueuses qui imprègnent leurs créations de leur sensibilité. Ces objets sont porteurs d'émotions et rencontrer leurs créateurs est toujours passionnant et enrichissant. Au sein de ma famille de chineurs, j'ai arpenté marchés de céramistes, marchés d'art et galeries en parallèle de mes cours Martenot.

 

C'est donc tout naturellement que j'ai dépensé mes premières économies de baby-sitting en céramiques, dessins au fusain et autres sculptures de fil de fer à l'âge où on est sensé tout claquer en boîte et en fringues. J'ai ensuite fait découvrir ces artistes, artisans et créateurs à mes clients parce que c'est précisément ça la plus-value du décorateur, dénicher les talents et initier nos clients à ces objets uniques qui intriguent par les techniques utilisées et par ce que leurs accoucheurs ont fait passer, consciemment ou non, à travers le travail de leurs mains, avec leur sensibilité, leur énergie et leur maîtrise d'une technique souvent singulière, souvent découverte au fil de tentatives plus ou moins réussies.

 

Lorsqu'on discute avec les auteurs de ces objets d'émotion, il est beaucoup question de temps, de liberté et de rencontre. Rencontre avec la matière, rencontre avec soi-même à travers ses capacités et ses propres limites, et rencontre avec celui qui reçoit l'oeuvre, avec sa sensibilité et son regard extérieur.

 

Rencontre donc.

 

Portrait d'Annabel Briens, illustratrice et peintre, à Paris.

Niché dans une cour parisienne pavée et verdoyante, le petit immeuble d'Annabel est typique avec ses carreaux de ciment, son escalier en bois et son manque d'insonorisation qui permet de vivre des tranches de vie à chaque étage que dure l'ascension.

La porte s'ouvre sur une grande tige, Annabel, une belle blonde longiligne qui ondule élégamment entre les quelques meubles de ce petit appartement perché. Lumineux et accueillant, l'atelier d'Annabel est un écrin blanc dans lequel vont et viennent ses peintures et dessins. Sur la table bistrot, des tasses attendent de nous réchauffer. Un canapé vert vient subtilement rythmer l'espace. Sur le bureau en bois, le matériel est à disposition et les couleurs s'étalent. Les couleurs justement, Annabel les distille par touches bien dosées et crée des visages en esquissant simplement quelques traits.

 

Ce qui m'a frappé dans le travail d'Annabel c'est sa capacité à saisir l'expression d'un visage et à la retranscrire avec le strict nécessaire. Elle a des yeux d'un bleu dilué comme ses couleurs, qui peuvent aussi être franches et poser le décors.

Rencontre.

 

 

Qui êtes-vous?

Annabel Briens, principalement je dessine et je peins.

 

Qu’est-ce qui vous a amené à ce type de créations?

Un livre que j'ai découvert à 14 ou 15 ans sur l'Ecole de Paris et qui m'a donné envie de peindre. Des associations de couleurs, des couches de peintures et ce que j'imaginais d'une vie d'artiste. 

 

Est-ce votre activité principale?

Oui maintenant c'est devenu un métier, je fais de l'illustration et de la peinture.

 

Quelles techniques utilisez-vous? 

Pour peindre c'est de l'huile sur papier, pour dessiner des crayons de couleurs, pour l'instant c'est comme ça, je découvre aussi l'ipad ces temps-ci, et c'est très amusant.

 

Avez-vous le sentiment que vos créations évoluent? En fonction de quoi?

Bien sûr en fonction de ce que je vois, je découvre et puis aussi en fonction des outils que j'utilise et de mes capacités techniques, on fait aussi en fonction de ce qu'on peut faire. Mes envies de dessiner et de peindre s'élargissent, j'ai dessiné des portraits pendant 15 ans et maintenant j'ai envie de plus en plus de leur donner un décor, plus ça va et plus j'ai envie de tout dessiner en fait, tout ce qui m'intéresse. Mais peut-être que je ne le faisais pas avant parce que je ne savais pas comment m'y prendre. 

 

Quel a été votre parcours pour vous faire connaître? 

J'ai commencé par envoyer mon travail à des agents d'illustrations, c'est comme ça que j'ai commencé à travailler.

 

Quelles sont vos inspirations?

Toujours l'Ecole de Paris, Matisse beaucoup pour ses couleurs, sa manière de poser la peinture, sa modernité. Et puis aussi David Hockney pour ses dessins surtout et sa joie de créer communicative, Elizabeth Peyton pour la maitrise de sa technique, la manière dont ça se tient et l'aura de ses peintures, Alice Neel et Marlène Dumas pour la présence de leurs portraits, et mon compagnon Stephane Manel pour son amour du dessin communicatif aussi et son oeil qui épure. Et j'aime aussi chez eux qu'ils représentent beaucoup leur entourage.

 

A quoi ressemble votre intérieur? Y mettez-vous vos oeuvres en valeur?

Que ce soit chez moi ou à l'atelier, il y a des peintures qui sont entre entreposées et exposées, certaines sont vraiment exposées mais ça tourne, ça change. Rien n'est vraiment décoré, ça bouge en fonction des arrivées et des sorties. 

 

Avez-vous un profil type d’acheteurs/collectionneurs?

Je ne crois pas et malheureusement je ne les rencontre pas toujours. Le bon goût!!?

 

Avez-vous un souhait pour développer votre activité?

Oui, surement de rencontrer un marchand d'art pour avancer plus vite!

 

Quelles sont vos prochaines expositions, où peut-on vous trouver?

Il y a de fortes chances que ce soit à nouveau à la galerie Mannerheim à Paris, je commence tout juste à peindre la prochaine qui sera différente mais participative aussi, autour de rencontres et de lettres, alors ça peut prendre un peu de temps. 

 

,Retrouvez le travail d'Annabel ici des illustrations pour Jacadi, Le Mont Saint Michel et bien d'autres...